A lire
  · Vieillesse
· violence en institution gerontologique
· Plan épargne retraite
· La chute
· Personnes agées et vieillissement
· Projet de vie dans une maison de retraite
· Notes sur l'euthanasie
· Testez votre vulnérabilité à la dépression
· Bivalence
· Les degenerescences fronto-temporales
· La sexualité et alzheimer
· Gérontologie, gériatrie, vieillissement, reflexion
· La douleur chez la personne agée
· Les aides au maintien a domicile
· Retraite avant 60 ans
 
Contenu au hasard
 
 
Maisons de retraite
  · Maison de retraite Ain 01 (21)
· Maison de retraite Aisne 02 (20)
· Maison de retraite Allier 03 (20)
· Maison de retraite Alpes-de-Haute-Provence 04 (20)
· Maison de retraite Alpes-Maritimes 06 (20)
· Maison de retraite Ardèche 07 (20)
· Maison de retraite Ardennes 08 (20)
· Maison de retraite Ariège 09 (20)
· Maison de retraite Aube 10 (20)
· Maison de retraite Aude 11 (20)
· Maison de retraite Aveyron 12 (20)
· Maison de retraite Bas Rhin 67 (20)
· Maison de retraite Bouches-du-Rhône 13 (20)
· Maison de retraite Calvados 14 (20)
· Maison de retraite Cantal 15 (20)
· Maison de retraite Charente 16 (20)
· Maison de retraite Charente-Maritime 17 (20)
· Maison de retraite Cher 18 (20)
· Maison de retraite Corrèze 19 (20)
· Maison de retraite Corse-du-Sud 20 (20)
· Maison de retraite Côte-d'Or 21 (20)
· Maison de retraite Côtes-d'Armor 22 (20)
· Maison de retraite Creuse 23 (20)
· Maison de retraite Deux Sevres 79 (20)
· Maison de retraite Dordogne 24 (20)
· Maison de retraite Doubs 25 (20)
· Maison de retraite Drôme 26 (20)
· Maison de retraite Essone 91 (20)
· Maison de retraite Eure 27 (20)
· Maison de retraite Eure-et-Loir 28 (20)
· Maison de retraite Finistère 29 (20)
· Maison de retraite Gard 30 (20)
· Maison de retraite Gers 32 (20)
· Maison de retraite Gironde 33 (20)
· Maison de retraite Haut de Seine 92 (20)
· Maison de retraite Haut Rhin 68 (20)
· Maison de retraite Haute Saone 70 (20)
· Maison de retraite Haute Savoie 74 (20)
· Maison de retraite Haute Vienne 87 (20)
· Maison de retraite Haute-Garonne 31 (20)
· Maison de retraite Haute-Loire 43 (20)
· Maison de retraite Haute-Marne 52 (18)
· Maison de retraite Hautes Pyrenées 65 (20)
· Maison de retraite Hautes-Alpes 05 (17)
· Maison de retraite Hérault 34 (20)
· Maison de retraite Ille-et-Vilaine 35 (20)
· Maison de retraite Indre 36 (20)
· Maison de retraite Indre-et-Loire 37 (20)
· Maison de retraite Isère 38 (21)
· Maison de retraite Jura 39 (20)
· Maison de retraite Landes 40 (20)
· Maison de retraite Loir-et-Cher 41 (20)
· Maison de retraite Loire 42 (20)
· Maison de retraite Loire-Atlantique 44 (20)
· Maison de retraite Loiret 45 (20)
· Maison de retraite Lot 46 (20)
· Maison de retraite Lot-et-Garonne 47 (21)
· Maison de retraite Lozère 48 (20)
· Maison de retraite Maine-et-Loire 49 (20)
· Maison de retraite Manche 50 (20)
· Maison de retraite Marne 51 (21)
· Maison de retraite Mayenne 53 (20)
· Maison de retraite Meurthe et Moselle 54 (22)
· Maison de retraite Meuse 55 (20)
· Maison de retraite Morbihan 56 (20)
· Maison de retraite Moselle 57 (20)
· Maison de retraite Nievre 58 (20)
· Maison de retraite Nord 59 (20)
· Maison de retraite Oise 60 (20)
· Maison de retraite Orne 61 (20)
· Maison de retraite Paris 75 (19)
· Maison de retraite Pas de Calais 62 (16)
· Maison de retraite Puy de Dome 63 (1)
· Maison de retraite Pyrenées Atlantiques 64 (0)
· Maison de retraite Pyrenées Orientales 66 (0)
· Maison de retraite Rhône 69 (0)
· Maison de retraite Saone et Loire 71 (0)
· Maison de retraite Sarthe 72 (0)
· Maison de retraite Savoie 73 (0)
· Maison de retraite Seine et Marne 77 (0)
· Maison de retraite Seine Maritime 76 (0)
· Maison de retraite Seine Saint Denis 93 (0)
· Maison de retraite Somme 80 (0)
· Maison de retraite Tarn 81 (0)
· Maison de retraite Tarn et Garonne 82 (0)
· Maison de retraite Territoire de Belfort 90 (0)
· Maison de retraite Val d'Oise 95 (0)
· Maison de retraite Val de Marne 94 (0)
· Maison de retraite Var 83 (0)
· Maison de retraite Vaucluse 84 (0)
· Maison de retraite Vendée 85 (0)
· Maison de retraite Vienne 86 (0)
· Maison de retraite Vosges 88 (0)
· Maison de retraite Yonne 89 (0)
· Maison de retraite Yvelines 78 (0)
 
Gérontologie, gériatrie, vieillissement, reflexion





Émergence de l'approche gérontologique en institution
Équipe soignante Soins de Longue Durée - CH Mazamet -

La gériatrie (gérontologie clinique) est une spécialité médicale qui traite des maladies des sujets âgés.

La gérontologie désigne l'étude des modalités et des causes des modifications que l'âge imprime au fonctionnement des humains, sur tous les plans (biologique, psychologique et social) et à tous les niveaux de complexité.
Il s'agit d'une approche des problèmes de la vie plutôt que d'une discipline autonome : toutes les avancées des sciences biologiques et des sciences humaines contribuent aux progrès de la gérontologie. Aucun institut, ni aucun spécialiste, ne peut prétendre en dominer tous les aspects.
La gérontologie embrasse quatre aspects en interaction constante :

le vieillissement physique : la perte progressive de la capacité du corps à se renouveler ;
le vieillissement psychologique : la transformation des processus sensoriels, perceptuels, cognitifs et de la vie affective de l'individu ;
le vieillissement comportemental : résultat des changements ci-dessus dans le cadre d'un milieu donné et regroupant les aptitudes, attentes, motivations, image de soi, rôles sociaux, personnalité et adaptation ;
le contexte social du vieillissement : l'influence qu'exercent l'un sur l'autre l'individu et la société. Cet aspect touche la santé, le revenu, le travail, les loisirs, la famille, etc.
En dehors du contexte soignant, la gérontologie est liée à des disciplines comme la philosophie, les sciences politiques, la psychologie de même que la sociologie et l'histoire.

Philosophie : pour pouvoir soigner les personnes âgées il faut être capable de les écouter et pour cela il faut prendre conscience de sa propre conception de la vieillesse.
Sciences politiques : les aînés représentent désormais une force politique importante qui préoccupe les gouvernements de tous les pays.
Psychologie : la psychologie du vieillissement est un domaine relativement nouveau. Auparavant, les psychologues se consacraient davantage à l'étude de l'enfance et de l'adolescence. Les préoccupations actuelles touchent surtout le développement continu de la personne âgée.
Sociologie : la gérontologie sociale se penche sur l'influence de la société sur les personnes âgées, leur comportement social et l'impact de leur nombre sur les systèmes sociaux. Les recherches dans ce domaine sont très nombreuses.
Histoire : cette discipline aide à comprendre l'origine et l'évolution de tout ce qui se rapporte au vieillissement. On apprend ainsi que vers 1600 on reconnaît aux vieux le droit de mendier... En fait la gérontologie s'est développée depuis les cinquante dernières années du fait de la création de la Sécurité Sociale et de l'accroissement de la longévité avec son corollaire, l'augmentation de troubles cérébraux, de démences incurables.
L'importance du rôle de la technologie dans la guérison font que le patient dont la maladie est incurable apparaît inexorablement aux professionnels de la santé comme un échec, leur échec et celui de l'institution, face à la mission reçue. La maladie d'Alzheimer ou les démences de type Alzheimer des personnes âgées sont un rappel des limites du savoir et des possibilités actuelles de la médecine.
De ce fait, il faut choisir une philosophie des soins : privilégier la vie biologique d'un l'individu ou la vie bio psychosociale d'une personne ?

Soins gériatriques ou gérontologiques ?

Si on choisit la voie gériatrique, "l'ingeniering en machinerie humaine"(Mattei), il faut accepter que "la technobiologie" soit le critère discriminant ; et que "la sonde" soit reine.
L'angoisse professionnelle est évacuée. Par contre l'angoisse humaine sur le sens, les valeurs de la vie, devient déstructurante.
Si on choisit la voie gérontologique il faut accepter que "l'autonomie" soit le critère discriminant de la qualité des soins.
Bien sûr, dans cette deuxième optique, pour tout jeune diplômé, la non prolifération de tuyaux et d'aiguilles donne l'impression que le travail effectué n'a aucune valeur "médicale"!

Ceci découle de la culture hospitalière actuelle.
L'hôpital est une institution qui répond admirablement au défi de la maladie. Il a permis la division du travail, le contrôle des urgences ; mais il a payé ses victoires et a sacrifié au nom de l'efficacité les conditions de dignité et d'individualité qui font partie des exigences humaines des bien portants, des malades et des mourants.
Certes nous avons appris à devenir des experts dans l'administration d'instruments technologiques, mais nous avons diminué notre sensibilité et notre foi en nos propres ressources et notre force intérieure. Nous n'avons pas été formés à comprendre qu'on peut aider rien qu'en étant un professionnel, tout autant qu'en faisant des actes de professionnel.
Or, dans le grand âge, le protocole souvent figé des conduites à tenir de la médecine curative fait place à d'autres exigences, où l'agir garde toute son importance (agir médical sur la douleur, agir infirmier et aide-soignant sur le nursing, etc.), mais où, parallèlement, devient nécessaire un savoir-être, aussi important dans l'espace de fin de vie que l'ont été auparavant le savoir et le savoir-faire.

Quitter le vocabulaire de la pathologie pour s'ouvrir à celui des capacités restantes de la personne demande que les soignants acceptent qu'il soit hors de leur portée de guérir la vieillesse. La seule façon de vivre longtemps c'est de vieillir...accompagné de plusieurs symptômes offerts ou masqués.

La réflexion sur le rapport avantages/inconvénients, découlant des avancées de la médecine pendant les trente années d'après guerre (qui ont privilégié l'aspect technologique : l'individu abordé comme une machine, compliquée certes, mais qu'on peut démonter et remonter ; ce qui est la logique de la matière) a conduit à revoir l'approche de la personne âgée en intégrant la présence d'inter-relations entre tous les éléments de sa structure, à la percevoir complexe. À comprendre qu'on ne peut pas démonter la personne et la réassembler sans lui faire perdre sa personnalité ; ce qui est la logique du vivant.

Au fil des ans, tout personne acquiert une complexité, aussi bien au plan immunologique, neurophysiologique, que social et culturel par ses inter-relations avec le milieu physique et humain qui l'entoure. Si son organisation corporelle d'humain lui est donnée à la naissance elle acquiert au fil des saisons de la vie sa structure "d'humanitude" (A.Jacquard). L'humanitude va s'auto-construire jusqu'à la mort, en intégrant des données hétérogènes et en les transformant en "Moi".

Si le soignant s'intéresse à la complexité du vivant il fonctionne dans une optique gérontologique. Cette procédure analyse les signes de l'organisme, mais les englobe dans l'appréciation du contexte, les relie au passé et au futur, gère le "chaos" qu'est susceptible de créer tout système vivant : générer des événements imprévisibles.

Mais les soins de qualité pour les personnes âgées ont un coût : prendre son temps.
Comme on le prend pour les adolescents chez qui se retrouvent d'ailleurs des situations similaires à celles du grand âge : des détériorations mentales après accident de la route, des crises dépressives avec risque suicidaire, l'anxiété du lendemain, des anorexies ou boulimies, le même fonctionnement psychique devant les menaces sur leur identité, leur estime de soi.
Chacun, auprès de l'adolescent prend son temps pour ne pas créer des maux par ses mots...

La vieillesse n'est pas une impasse thérapeutique, mais une avenue pour des thérapeutiques différentes où le soignant est «thérapeute» par ses attitudes, ses comportements, ses paroles...sa structure d'humanitude.









http://www.club-retraite.com Annuaire maisons de retraite et activités pour les retraités